Connexion

Vue 896 fois
19 mai 2020

Interview du père Dominique, responsable du futur centre Teilhard de Chardin

Bonjour Père,

 

Pouvez vous nous parler du projet du Centre Teilhard de Chardin ?

Le Centre Teilhard de Chardin est une idée qui a environ une dizaine d'années. Elle vient des jésuites et de Mr Dubost, évêque d'Evry au moment où on a su qu'un certain nombre d'écoles allaient se regrouper sur le plateau de Saclay.

Le Projet voit le jour plus lentement que prévu, entre autres parce qu'à un moment l'Etat a semblé hésiter à mener à bien ce projet de regroupement d'écoles, qui est maintenant bien avancé : l'ENSTA, Télécom Paris, SupOptique et l’ENSAE ont rejoint l’X à Palaiseau ; Centrale et Supélec ont fusionné à Gif, et vont être rejoints très bientôt par l’Agro et l’ENS Paris Saclay (Cachan).

L'idée du Centre Teilhard est d’avoir un centre d'Eglise. C’est aussi – et c’est ce qui fera son originalité - de proposer un lieu de réflexion sur les rapports entre foi, philosophie, éthique d'un coté,  et, de l'autre, les développements technologiques que nous sommes capables de lancer maintenant; big data, Intelligence artificielle (IA) ; ainsi que les conséquences de toutes nos activités sur l’environnement, et sur le monde du travail.

A travers cela, nous visons aussi d’en faire un lieu de formation chrétienne pour des gens de niveaux intellectuels très élevés en recherche scientifique.

Des contacts ont été pris assez tôt avec l’EPAPS (établissement public de l’aménagement du plateau de Saclay) qui s’est montré très ouvert à cette idée, jusqu’à l’acceptation du projet qui va bientôt entrer dans sa phase de construction.

Plusieurs lieux ont été envisagés mais le lieu retenu est à Gif sur Yvette, à 250m du nouveau lieu de l’école Centrale Supélec

La construction est confiée à l’architecte Jean Marie Duthilleul, pour un lieu  de 1600 m2 comprenant une chapelle, plusieurs salles de réunion de toutes tailles, un logement pour une douzaine d’étudiants qui aideront à faire vivre le centre et un logement pour 3 permanents.

Le Permis de construire est déposé. L’épidémie de Covid 19 a un peu retardé le calendrier, mais nous espérons pouvoir lancer les travaux fin 2020 et ouvrir le Centre en septembre 2022.

Le financement de la  construction est assuré à parts égales pour 50% par la Compagnie de Jésus et 50% pour les diocèses d’Ile de France réunis, surtout Versailles, Paris, Nanterre et Evry.

C’est donc belle coopération technique, juridique, économique et bien sur humaine.

 

Qui êtes vous ?

Jésuite depuis 2005, ordonné prêtre en 2014,  je vis à Ginette.

Je suis aumônier d’HEC et Centrale Supélec.

J’ai été nommé par le provincial en septembre 2019 sur le projet du centre Teilhard de Chardin avec la mission de commencer à imaginer l’animation du centre.

Je n’arrive pas en terres vierges, car il y a déjà 2 groupes qui ont démarré. Le 1er autour de Benoit Dubigeon, prieur du couvent Franciscain de la clarté dieu à Orsay ; séminaire qui se réunit une fois par mois sur l’écologie intégrale. L’autre équipe est pilotée par Alain Bravo, l’ancien directeur de Supélec et deux chercheurs Bertrand Thirion et Thomas Deneux sur l’IA. Il y aura une conférence grand public sur le sujet, j’espère en octobre en fonction de ce qui est possible. Parmi les invités, Thierry Magnien professeur de physique, ancien recteur de l’université de Lyon et Laurence Devillers professeur  de philosophie et spécialiste de l’IA.

 

Quel est votre lien avec  Ginette ?

J’ai été aumônier ellipse de 2012 à 2014 et en garde plein de beaux souvenirs. C’était ma 1ère expérience en collège Jésuite

J’ai notamment découvert une forme d’efficacité dans la bienveillance.  

J’ai aussi été très sensible au fait que la vie de la foi est intégrée à la vie de l’école avec une grande liberté d’y participer ou pas.

 

En quoi les anciens de Ginette peuvent vous aider ?

Il y a 2 grands axes.

Le premier, dans la tâche qui est la mienne, je vais avoir à réunir l’ensemble des gens qui vont être partie prenante du centre :

-les gens qui travaillent déjà sur des questions scientifiques,

- les prêtres du secteur et les communautés chrétiennes étudiantes  très demandeurs d’une chapelle car il n’existe aucun lieu de culte aux alentours et

- des personnes qui ont des compétences pour participer à l’animation ce centre. Je ne sais pas encore comment ce centre va vivre au quotidien, mais ce pourrait être des contributions sur un thème donné (formation, cours etc…), ou simplement de l’aide pour l’accueil, etc…. Toutes les idées sont bonnes à prendre.

Si vous avez concrètement envie de donner du temps dans la vie du centre qui ouvrirait en février 2022, vous pouvez contacter le père Dominique à Dominique.degoul@jesuites.com dès maintenant. Il faut déjà commencer à s’organiser.

Le deuxième est la participation financière par des dons pour la construction. Cela relève de la fondation Ginette www.fondationginette.org

 

Merci Père, bravo et à bientôt !

Sabine de Laigue

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

2 rue de l'Ecole des Postes 01 30 84 46 10 webmaster@bginette.org