Connexion

Vue 44 fois
07 septembre 2020

Eduquons à l'Espérance

Chers amis,


Après  quelques  semaines  d'une  récupération  bien  méritée,  voici  une    nouvelle  rentrée  scolaire.
Marquée de bien des incertitudes, nous avons à envisager ces mois avec beaucoup de patience et
d'énergie pour accompagner les évolutions de la pandémie qui ne nous laisse pas de véritable repos.
A toutes et à tous, je souhaite vous assurer de nos encouragements et de notre soutien.
Notre  Réseau  Loyola  Éducation se  caractérise  par  sa  vigueur,  son  inventivité  et  une  énergie
pédagogique et éducative très remarquable. Nous avons pu le constater lors des plus durs épisodes du
confinement et du déconfinement. L'inventivité, la conscience professionnelle des professeurs et des
salariés et l'adaptabilité de tous, à commencer par les équipes de direction, ont permis d’assurer la
continuité pédagogique et l’attention au devenir des enfants et adolescents qui nous sont confiés.
A tous et à toutes, je tiens à dire un grand merci, un grand bravo !
- Qu’est-ce qui nous attend ? nous l’ignorons !
- Que va-t-il se passer ? nous ne parvenons pas le prévoir !
Mais je suis certain d’une chose : plus que jamais, nous avons besoin d’éduquer à l’Espérance !

Espérer contre toute espérance
Tel est le message principal que je souhaite vous partager en ce début d'année scolaire. L'Espérance :
comme vertu… et comme vertu théologale. Elle se distingue de l’espoir qui déjà a de l’importance :
« J’ai l'espoir que la  pandémie  trouvera une  fin ». Mais l’Espérance touche  à  des  profondeurs  plus
grandes du coeur humain, elle touche à la fibre de vie : « J’espère que la Vie triomphera de la mort ! »
Ainsi que le dit l’Ecriture Sainte, elle est  « comme une ancre sûre et solide pour l’âme ; elle entre au-
delà du rideau, dans le Sanctuaire où Jésus est entré pour nous en précurseur. »1
1 Epître aux Hébreux 18,20

C'est-à-dire qu'elle est le lien qui nous relie à un invisible, à la dimension transcendante de nos vies et
de ce monde. Ce  n’est pas pour rien qu’on la représente symboliquement comme une ancre ! Elle est
aussi une grâce que nous pouvons demander dans la prière et nous souhaiter les uns aux autres.
Chers amis, nos jeunes ont besoin de trouver près d’eux des femmes et des hommes d’Espérance !
Soyons de ceux-là. Sachons la cultiver dans notre coeur, comme une plante fragile mais tenace… et
sachons  en  partager  les  fruits  aux  jeunes  qui  nous  sont  confiés.  Dans  l’acte  éducatif,  dans  la
transmission des savoirs, dans le relationnel quotidien. Soyons de ces descendants d’Abraham qui,
comme lui, sont capables « d’espérer contre toute espérance. »2

 

L'Espérance, un esprit qui s’incarne dans  la Solidarité.
Cette Espérance nous la souhaitons aussi aux personnes qui souffrent en de multiples endroits du
monde. Mais en cette rentrée 2020-2021, je me permets d’orienter votre regard et votre coeur vers le
Liban. Soyons solidaires de ce pays qui souffre d’une crise économique et politique aiguë, redoublée
pour Beyrouth des dégâts dramatiques occasionnés par la terrible explosion du 4 août dans le port de
la ville.
Je me permets d’attirer votre attention sur le soutien que notre Réseau Loyola Éducation pourrait
apporter  à  la  reconstruction  du  Collège  Notre-Dame  de  Jamhour et  son  annexe  le  Collège  Saint-
Grégoire3.  Comme  il  serait  heureux  que  chaque  établissement,  chaque  communauté  éducative
(professeurs, salariés, élèves et anciens élèves) puissent apporter leur soutien moral et financier ! La
chose est possible via la fondation de l’OEuvre pour les Missions jésuites (OMCFAA) dans le projet
n°27 : www.omcfaa.org/projet-proche-orient-27-college-notre-dame-de-jamhour-liban,21.php J’ai,
en tous cas, signifié au Père recteur de cette institution éducative, le Père Charbel BATOUR s.j. cette
attention de notre part. Je sais pouvoir compter sur votre générosité.
L’Espérance est un esprit qui s’incarne dans la solidarité.



En conclusion, je me permets enfin de vous livrer cette réflexion spirituelle remarquable de Jürgen
Moltmann, ce grand théologien du 20ième siècle :
« Par la Résurrection du Crucifié, une brèche est faite dans les limites où se
brisent toutes les espérances humaines, et c’est là que la foi peut et doit
s’élargir en Espérance. »


A toutes et à tous, bonne rentrée 2020-2021… et vive la foi qui espère !

Bien cordialement

Père Sylvain Cariou-Charton s.j.
Délégué du Provincial jésuite pour les
Établissements scolaires jésuites en France

ASSOCIATION IGNACE DE LOYOLA EDUCATION
42 bis, rue de Grenelle – 75007 PARIS – Tel : 01.81 51 40 20
www.loyola-education.fr Siret 508297132 00039

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

2 rue de l'Ecole des Postes 01 30 84 46 10 webmaster@bginette.org