Inscription à la newsletter

Connexion

Vue 130 fois
27 mai 2024

Lancement partenariat CHEMINS D'AVENIRS et Ginette Alumni

 

Ginette Alumni avec sa Fondation lance un nouveau partenariat avec Chemins d'Avenirs pour lutter contre l'isolement géographique de la jeunesse rurale.

 

1) Qu'est-ce que Chemins d'avenirs ?

 

L’association a pour vocation d’accompagner les 10 millions de jeunes des zones rurales et des petites villes éloignées des centres urbains, leurs trajectoires d’études et professionnelles étant davantage entravées que celles des jeunes vivant dans les grandes villes, en raison de manques d’information, de transports, d’accès à la culture et à la formation.

Chaque année, l’association propose à 2 900 nouveaux jeunes un système de mentorat en distanciel.

En savoir plus sur Chemins d'avenirs – L'association des jeunes des territoires (cheminsdavenirs.fr)

Elle a été fondée en 2016 par Salomé Berlioux.

 

2) Que nous proposons-vous  ?

 

Devenir mentor d’un jeune :

- accompagnement sur 12 mois,

- sous forme de réunions mensuelles

- en visioconférence d’une à deux heures avec le filleul.

 

Il s’agit de:

- conseiller le jeune,

- l'encourager dans un parcours personnel visant à clarifier ses objectifs, ses ambitions et son projet professionnel,

- en vue de lui donner une meilleure connaissance de lui même et une plus grande confiance en lui.

 

Chemins d'avenirs propose un système clé en main de documentations et de guides pour chacun des entretiens, préparés par le filleul !

Clique ici pour regarder le témoignage d'un binôme

 

 

3) Tu veux en savoir plus ?

 

3 séances d'informations à ta disposition, en visio !

Merci de t'inscrire en cliquant sur la date que tu choisis.

 

- Jeudi 6 juin de 8 à 9h

- Mardi 11 juin de 18 à 19h

- Jeudi 20 juin de 12 à 13h

 

 

 

Q & A mentorat Chemins d’avenirs

 

Fortes du succès de leur partenariat avec l’association Télémaque pour les jeunes des quartiers, Ginette Alumni et la Fondation Ginette en ont signé un nouveau avec Chemins d’avenirs, au printemps 2024. L’objectif ? Soutenir cette association pour l’égalité des chances ancrée dans les territoires ruraux et petites agglomérations, financièrement mais aussi en l’accompagnant par du mentorat et des interventions et témoignages auprès de ces nombreux jeunes.

 

  1. Qui sont les jeunes accompagnés ?

Ils font partie des très nombreux jeunes qui habitent des territoires ruraux ou des petites villes de moins de 20 000 habitants, éloignés des centres urbains : ils sont près de 10 millions dans toute la France !

Chaque année, Chemins d’avenirs propose le mentorat à 2 900 jeunes de ces jeunes, de la 4e à Bac +3, tous volontaires : soit scolarisés dans des collèges et lycées partenaires où l’association présente chaque année ses actions, soit inscrits spontanément sur son site Internet. Il s’agit de les accompagner dans leurs choix d’orientation et jusqu’au début de leurs études supérieures.

 

  1. Sur combien de temps s’engage le mentor ?

Le mentor accompagne un seul filleul, sur douze mois. Mais ça ne l’empêche pas d’accompagner un autre filleul l’année suivante, au contraire : l’association a de très bons taux de renouvellement de l’engagement de ses mentors d’une année sur l’autre.

 

  1. Quel est l’exigence de l’engagement en termes de rythme et de temps ?

Ce mentorat requiert de tenir une réunion mensuelle d’une à deux heures avec le jeune. Il se fait en distanciel par visioconférence, et sur la base d’un guide de séance pré-travaillé par le mentoré comme par le mentor.

Au démarrage de l’accompagnement, celui-ci est très balisé. Au fur et à mesure de l’avancée du mentorat, il est possible d’insister davantage sur l’un ou l’autre des modules, selon les appétences et vœux du jeune que perçoit le mentor. Exemple : si un jeune a très envie de partir pour l’étranger, le module sur la mobilité sera légitimement à approfondir.

 

  1. Quelle mission a le mentor ?

Le mentor n’est ni un parent, ni un professeur, ni un conseiller d’orientation. Il s’agit d’un adulte référent qui accompagne le jeune selon un programme balisé pour lui permettre de mieux se connaître, gagner en confiance en lui et dans les possibilités qui s’ouvrent à lui. Il s’agit de l’aiguiller dans ses aspirations et lui donner des clés pour y parvenir. Le mentoré a souvent des freins de toute sorte, liés à sa localisation, son environnement familial, sa culture : il est important de s’employer à tous les lever pour lui permettre de choisir sa trajectoire personnelle.

 

  1. Le mentor est-il accompagné ?

En amont du démarrage du mentorat, le mentor est en effet formé (session de formation en ligne, guide du mentorat, ressources dédiées). Il a par ailleurs accès à un référent salarié de Chemins d’avenirs à tout moment de son mentorat. En outre, il dispose des nombreux outils pédagogiques proposés en ligne par l’association, et intègre la communauté des mentors à laquelle il peut faire appel pour répondre à un besoin particulier, ou trouver des contacts ciblés en fonction des attentes de son mentoré.

 

  1. Le mentor choisit-il son filleul ?

Les futurs mentors remplissent chacun une fiche détaillant leur lieu d’origine, leur parcours, leur localisation actuelle. De leur côté, les jeunes futurs mentorés indiquent leurs goûts, leurs hobbies, leurs aspirations. C’est sur cette base des goûts et aspirations professionnelles que les matchings vont être réalisés par Chemins d’avenirs.

Volontairement, le mentor se situe géographiquement à distance de son jeune, pour permettre à celui-ci d’envisager un champ des possibles plus large que ce qu’il connaît déjà. Ainsi, des mentors à l’étranger sont très bienvenus.

 

  1. Quelles étapes pour s’inscrire et sur quelle durée ?

Un formulaire de candidature est adressé au mentor intéressé. Il doit également envoyer la charte de l’engagement signée et un extrait de casier judiciaire. Une session de présentation en visio permet de lui détailler sa future mission, avant que la formation adéquate lui soit dispensée. En parallèle, l’équipe dédiée chez Chemins d’avenirs s’occupe du matching du binôme mentor – jeune. Cette mise en lien peut prendre un à quatre mois, selon la période de l’année. Exemple : une inscription en juin permettra probablement un démarrage de l’accompagnement en septembre.

 

Vous êtes intéressés ? N’hésitez pas à contacter :

 

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

2 rue de l'Ecole des Postes 01 30 84 46 10 webmaster@bginette.org