Inscription à la newsletter

Connexion

Partager sur :
Vue 1164 fois
22 décembre 2017

Un sacré personnage !

 

II a ouvert le cycle de "Paroles d'Anciens", le 13 Décembre 2017, devant un parterre de plus de 80 Bjiens...

Il est le père de la Twingo, et se présente comme « Fouteur de merde en chef » !

Tout un programme à l’image du personnage aux magnifiques bretelles de couleurs qui aurait pu être « gastronome en culotte courte » ou dessinateur, ses deux autres passions avec la voiture.

Sorti de Ginette en 1966, Yves Dubreil intègre l’X avant de rejoindre le groupe Renault.

Maître des citations et des détails croustillants, voici un extrait de ses propos.

« L’important n’est pas d’être dans les 1ères places mais d’avoir une place à part »

Un projet en entreprise ?


1.    Prospective
-Savoir raconter des futurs différents car il n’y a pas 1, mais des solutions. On ne peut pas prédire l’avenir. Il faut donc raconter des scénarii pour rechercher des percées innovantes.
-Accepter de regarder les problèmes dans l’avenir sinon on les prend dans la figure. Il faut passer d’aujourd’hui à demain sans mourir entre les 2.
-Le problème n’est pas de mesurer la performance mais de s’occuper de la                 
 performance.
Attention à l’idolâtrie des outils.
« L’économie n’est pas une science exacte. Le PIB = Produit Intérieur Bête. La science commence avec le doute »


2.    Echange
-Ceux qui font avancer les projets sont comme les électrons dans les piles : ils échangent.
-Les projets foireux viennent du manque de confrontation.
Attention au télétravail et aux échanges par ordinateurs…
Sans renoncements, on est incapable de décider.

3.    Innovation : créer de la valeur, du sens.
-Accepter les risques dans les grands groupes. Créer des « business angels » qui sachent dire non à leur patron. « Il faut se tromper vite et souvent pour réussir »
-Eviter le consensus. « La consanguinité intellectuelle crée des bâtards intellectuels comme la consanguinité physique crée des bâtards physiques ».
-Etre force créatrice en étant locomotive et non wagon.
-Le principe de précaution est une « connerie » car on apprend de ses erreurs: oui au principe de responsabilité !


Comment diriger un projet innovant: coopération


1.    Ne pas être chef mais leader
-Créer une tribu ; avoir un mythe fondateur et le célébrer par des rites.
-Rechercher la discussion, la confrontation


2.    Pas de sélection :
Comme la patrouille de France qui, quand ils volent, réussissent à être parfaitement ensemble car ils se mettent au niveau du moins bon pour progresser tous ensemble, le mieux possible.
Les indicateurs individuels doivent être qualitatifs. Ce sont les collectifs qui sont quantitatifs.

3.    Si je change mon business model, je dois aussi changer mon organisation.
 Attention à ceux qui peuvent être laissés de coté. Chacun doit changer !

4.    Parler au cerveau droit = convaincre avec ses tripes, et non pas démontrer !

5.    Commencer par le difficile et long. Renoncer à l’agitation à la mode: savoir gérer le temps court et le temps long.


Message pour l’avenir
Il va falloir changer des choses fondamentales. C’est vous, les jeunes, qui le ferez. Vous avez un champ libre extraordinaire.
Le futur appartient à ceux qui aiment la différence !

Conclusion
Une démonstration, non de maître, mais de leader, à travers le rire et les échanges pendant 55 minutes top chrono !
Projet réussi dans un timing parfait. Quelle innovation !

Propos rapportés pas S de Laigue

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

2 rue de l'Ecole des Postes 01 30 84 46 10 webmaster@bginette.org